Meilleurs voeux pour cette nouvelle année ! - Bassin EFE Hainaut Sud

Meilleurs voeux pour cette nouvelle année !

Meilleurs voeux pour cette nouvelle année !

Mot du Président: 

 Chers partenaires, chers membres,

Mesdames, Messieurs , en vos titres et qualité,

 

J’ai le plaisir le plaisir de vous souhaiter au nom de l’instance bassin et son équipe mes meilleurs vœux pour cette année 2020.

Comme le veut l’exercice, les vœux constituent habituellement une opportunité pour à la fois faire le bilan des actions entreprises ET dresser un certain nombre de perspectives pour l’année à venir ».

Permettez-moi donc, tout d’abord, de poser un regard rétrospectif sur l’année qui vient de s’achever en pointant quelques-unes des actions qui ont rythmé la vie de L’Instance.

2019 a été entamée par une décision collective de refonte/révision profonde de nos outils de communication. 

-         L’instance produit des diagnostics, des tableaux de bord et des cartographies en matière de formation, d’enseignement et d’emploi, qui contiennent des informations essentielles et très complètes mais qui manquent parfois de visibilité.  C’est pourquoi nous avons décidé de publier annuellement un baromètre synthétique qui tient sur format A3 digital et qui reprend les indicateurs-clés pour le territoire.  Indicateurs sélectionnés en collaboration étroite avec l’ensemble de nos membres. Ce baromètre vous sera communiqué d’ici la fin du mois. 

-         Nous avons également décidé de revoir notre site Internet afin de mieux mettre en avant nos différents travaux qu’ils s’agissent du rapport analytique, de la liste des métiers prioritaires pour notre territoire mais aussi des projets partenariaux développés au sein de l’instance et de ses 2 chambres. 

Ce site servira également de portail enseignement – formation -emploi puisque nous y archiverons les évènements du bassin en lien avec ces thématiques.

-         Enfin, vous pourrez également y découvrir de manière bcp plus ergonomique qu’auparavant nos cartographies dynamiques sur l’offre d’enseignement, de formation et d’insertion ainsi qu’en matière de garde d’enfants.

Un autre chantier qui a ponctué l’année 2019 a été celui de l’organisation d’évènements scientifiques et partenariaux/collaboratifs riches en contenus et en échanges. 

-         On peut citer, à titre d’exemple, un colloque international réunissant secteurs professionnels, chercheurs universitaires et travailleurs autour de la question du détachement des travailleurs et son incidence sur l’emploi., en avril dernier.

-         Je citerai également un séminaire sur les savoirs de bases et sur les outils pédagogiques permettant de mieux les identifier.  Savoirs de base qui font l’objet de travaux au sein de la chambre emploi-formation.  Je tiens ici à souligner le travail réalisé par Joëlle Vangasse Directrice de la Funoc, qui a été une des chevilles ouvrières et qui  ne peut pas être des nôtres aujourd’hui.

-         Enfin signalons également la journée d’échanges entre des membres du FSE et les opérateurs de l’enseignement et de l’insertion autour des publics jeunes sans emploi, ni formation qu’on nomme communément les NEETs.  Cette journée permettra d’ailleurs d’alimenter les réflexions des assises de l’enseignement et de la formation ainsi qu’un colloque que nous organiserons en 2020.

Un troisième chantier , qui renvoie à la mission d’ensemblier de l’instance, a été, pour 2019 la mise en place d’un pôle de synergie autour de la création , voire le renforcement, des passerelles entre opérateurs de l’insertion et  de la formation qualifiante.  6 filières métiers ont été mise sur pied sur base d’une part des priorités territoriales en matière d’emploi et, d’autre part, sur base de l’existence d’opérateurs en amont et en aval dans ces filières métiers.  Un gros travail de modélisation a été réalisé  par les opérateurs  dans chacune des filières et ce travail sera expérimenté dès 2020.  Il fera l’objet d’une évaluation universitaire pour in fine essaimer cette pratique à d’autres filières métiers.

Enfin, je m’en voudrais également de ne pas mentionner, c’est d’ailleurs une des spécificités de notre instance, l’important travail d’animation et de cartographie du réseau des structures d’accueil de la petite enfance.  Ce travail a tout son sens pour une structure comme la nôtre, car l’accueil d’enfants est encore un frein important à l’insertion pour de bon nombre de demandeuses et demandeurs d’emploi.

Voilà quelques-unes des réalisations de l’Instance pour l’année écoulée. 

Les 2 chambres n’ont pas été en reste non plus en 2019. Aurore et Paul vous détailleront par la suite quelques-unes des actions majeures pilotées par leur chambre respective mais je voudrais néanmoins maintenant souligner quelques-unes de leurs actions.  Pour la chambre enseignement, citons l’action inter-réseaux de découverte des métiers qui vise à renforcer l’orientation positive des élèves dans l’enseignement technique.  Initiatives importantes mais qui restent à la merci d’un subventionnement ponctuel et fragile.   Il faudra donc être vigilant.

Pour la chambre emploi-formation, relevons les travaux menés sur l’initiative française territoire zéro chômeur.  Travaux menés sous les auspices du comité de développement stratégique qui ne manqueront pas d’influencer les prochaines expériences pilotes wallonnes inscrites dans la DPR et qui placent, à n’en pas douter, notre bassin comme zone prioritaire.

Voilà, pour le coup d’œil dans le rétroviseur .

 

Le menu de 2020 ne sera pas moins copieux.

Mais avant de l’attaquer, j ’aimerais faire une parenthèse sur la rencontre initiée fin 2019 au CESE Wallonie entre les IBEFE, la ministre de l’emploi wallonne et les représentants des ministres communautaires et régionaux de l’enseignement et de la formation.  Cette rencontre a permis de présenter une série d’actions emblématiques menées par les instances mais elle a surtout permis de souligner le rôle important que devrait tenir notre institution dans la concrétisation de nombreux objectifs contenus dans les DPR et  DPC (exemples).  L’écoute a été attentive, des gages ont été donnés, espérons qu’ils se traduiront prochainement (exemples).

Nous n’allons évidemment pas nous tourner les pouces en attendant ces futures sollicitations. 

Ainsi pour cette année, 2 évènements sont d’ores et déjà programmés. 

-         Le premier autour du public NEETs. Nous organiserons un séminaire où nous aurons l’occasion de croiser les regards des académiques, des acteurs de terrain et du monde politique.  Ce séminaire permettra également de  découvrir les premiers résultats de l’évaluation commandée par le FSE.  Résultats qui devraient sans doute calibrer la prochaine programmation européenne et qui ne manqueront pas d’en intéresser plusieurs d’entre vous. 

-         Le 2ème évènement visera l’organisation d’un salon des outils et innovations pédagogiques, développées pour partie par les secteurs professionnels et à destination des enseignants et des formateurs. Salon déjà organisé en Wallonie picarde et qui a rencontré un certain succès.

2 nouveaux pôles de synergies sont également planifiés pour cette année. Le premier sera consacré aux problèmes de désertion de certaines filières métiers considérées comme prioritaires pour le territoire tant dans l’enseignement et dans la formation professionnelle.  Le problème n’est pas neuf et il est polymorphe. Les causes sont connues et vont parfois variés voire se cumuler pour certains métiers.

Citons pêle-mêle :

-      Le manque de notoriété positive de l’enseignement technique et professionnel ;

-      Les représentations erronées pour certains métiers et les conditions de travail pas idylliques pour d’autres ;

-      Le manque de mixité sociale dans l’enseignement technique et professionnel ;

-      La précarisation financière des stagiaires ;

-      La mobilité ;

-      L’insuffisance de place d’accueil d’urgence des enfants pour entrer en formation

-      Etc., etc,

 

Au vu de l’ampleur et de la complexité de la problématique, nous essaierons de convaincre nos collègues des autres instances de nous rejoindre et surtout nous associerons autant que possible les secteurs professionnels concernés.

Le 2ème pôle portera sur les métiers de l’aide à domicile.  Face aux évolutions démographiques et aux besoins du secteur de renouveler et d’augmenter son offre à domicile, nous tenterons de mettre en place une filière de formation qui amène des personnes avec peu de qualification initiale vers les métiers d’aide familiale voire d’aide soignant.e.

Voilà, quelques-unes de nos perspectives pour cette année. Avant de céder la parole à Aurore et Paul, je voudrais vous remercier de votre présence à cette cérémonie de bon vœux.  Votre présence témoigne  certes de l’intérêt que vous portez à notre structure mais au-delà elle témoigne surtout, de l’intérêt que vous accordez à la concertation, au partenariat bref du mélange en tout genre , ce qui est notre raison d’être.

Merci pour votre attention …

Renaud Bierlaire 

***

Invitation: 

Nous avons le plaisir de vous inviter à nos vœux le 16 janvier 2020 à 11h00

Le Président, le Bureau exécutif et l'ensemble de l'équipe de l’Instance Bassin Hainaut Sud vous remercient pour votre implication dans ses différents projets et a le plaisir de vous inviter à la présentation protocolaire de ses vœux 2020 ainsi qu’à l’apéritif dinatoire qui s’en suivra.

Cette rencontre sera l’occasion de vous présenter ses nouveaux outils de communication.

Profitez du moment présent car chaque instant est unique ! Meilleurs vœux pour cette année nouvelle.

Adresse du jour : La Maison pour Association

80, route de Mons

6030 Marchienne au Pont

Afin de vous recevoir dans les meilleures conditions, pouvez-vous confirmer votre présence pour le 10/01/2020

Secrétariat de l’Instance Bassin EFE Hainaut-Sud

Avenue Général Michel, 1 E – Bte 7

6000 CHARLEROI

 071/15.98.22 (lundi, mardi et vendredi matin)

071/15.98.27 (Marie PINERA GONZALEZ – Assistante d’équipe)

ibefe-hs@forem.be

Mot du Président: 

 Chers partenaires, chers membres,

Mesdames, Messieurs , en vos titres et qualité,

 

J’ai le plaisir le plaisir de vous souhaiter au nom de l’instance bassin et son équipe mes meilleurs vœux pour cette année 2020.

Comme le veut l’exercice, les vœux constituent habituellement une opportunité pour à la fois faire le bilan des actions entreprises ET dresser un certain nombre de perspectives pour l’année à venir ».

Permettez-moi donc, tout d’abord, de poser un regard rétrospectif sur l’année qui vient de s’achever en pointant quelques-unes des actions qui ont rythmé la vie de L’Instance.

2019 a été entamée par une décision collective de refonte/révision profonde de nos outils de communication. 

-         L’instance produit des diagnostics, des tableaux de bord et des cartographies en matière de formation, d’enseignement et d’emploi, qui contiennent des informations essentielles et très complètes mais qui manquent parfois de visibilité.  C’est pourquoi nous avons décidé de publier annuellement un baromètre synthétique qui tient sur format A3 digital et qui reprend les indicateurs-clés pour le territoire.  Indicateurs sélectionnés en collaboration étroite avec l’ensemble de nos membres. Ce baromètre vous sera communiqué d’ici la fin du mois. 

-         Nous avons également décidé de revoir notre site Internet afin de mieux mettre en avant nos différents travaux qu’ils s’agissent du rapport analytique, de la liste des métiers prioritaires pour notre territoire mais aussi des projets partenariaux développés au sein de l’instance et de ses 2 chambres. 

Ce site servira également de portail enseignement – formation -emploi puisque nous y archiverons les évènements du bassin en lien avec ces thématiques.

-         Enfin, vous pourrez également y découvrir de manière bcp plus ergonomique qu’auparavant nos cartographies dynamiques sur l’offre d’enseignement, de formation et d’insertion ainsi qu’en matière de garde d’enfants.

Un autre chantier qui a ponctué l’année 2019 a été celui de l’organisation d’évènements scientifiques et partenariaux/collaboratifs riches en contenus et en échanges. 

-         On peut citer, à titre d’exemple, un colloque international réunissant secteurs professionnels, chercheurs universitaires et travailleurs autour de la question du détachement des travailleurs et son incidence sur l’emploi., en avril dernier.

-         Je citerai également un séminaire sur les savoirs de bases et sur les outils pédagogiques permettant de mieux les identifier.  Savoirs de base qui font l’objet de travaux au sein de la chambre emploi-formation.  Je tiens ici à souligner le travail réalisé par Joëlle Vangasse Directrice de la Funoc, qui a été une des chevilles ouvrières et qui  ne peut pas être des nôtres aujourd’hui.

-         Enfin signalons également la journée d’échanges entre des membres du FSE et les opérateurs de l’enseignement et de l’insertion autour des publics jeunes sans emploi, ni formation qu’on nomme communément les NEETs.  Cette journée permettra d’ailleurs d’alimenter les réflexions des assises de l’enseignement et de la formation ainsi qu’un colloque que nous organiserons en 2020.

Un troisième chantier , qui renvoie à la mission d’ensemblier de l’instance, a été, pour 2019 la mise en place d’un pôle de synergie autour de la création , voire le renforcement, des passerelles entre opérateurs de l’insertion et  de la formation qualifiante.  6 filières métiers ont été mise sur pied sur base d’une part des priorités territoriales en matière d’emploi et, d’autre part, sur base de l’existence d’opérateurs en amont et en aval dans ces filières métiers.  Un gros travail de modélisation a été réalisé  par les opérateurs  dans chacune des filières et ce travail sera expérimenté dès 2020.  Il fera l’objet d’une évaluation universitaire pour in fine essaimer cette pratique à d’autres filières métiers.

Enfin, je m’en voudrais également de ne pas mentionner, c’est d’ailleurs une des spécificités de notre instance, l’important travail d’animation et de cartographie du réseau des structures d’accueil de la petite enfance.  Ce travail a tout son sens pour une structure comme la nôtre, car l’accueil d’enfants est encore un frein important à l’insertion pour de bon nombre de demandeuses et demandeurs d’emploi.

Voilà quelques-unes des réalisations de l’Instance pour l’année écoulée. 

Les 2 chambres n’ont pas été en reste non plus en 2019. Aurore et Paul vous détailleront par la suite quelques-unes des actions majeures pilotées par leur chambre respective mais je voudrais néanmoins maintenant souligner quelques-unes de leurs actions.  Pour la chambre enseignement, citons l’action inter-réseaux de découverte des métiers qui vise à renforcer l’orientation positive des élèves dans l’enseignement technique.  Initiatives importantes mais qui restent à la merci d’un subventionnement ponctuel et fragile.   Il faudra donc être vigilant.

Pour la chambre emploi-formation, relevons les travaux menés sur l’initiative française territoire zéro chômeur.  Travaux menés sous les auspices du comité de développement stratégique qui ne manqueront pas d’influencer les prochaines expériences pilotes wallonnes inscrites dans la DPR et qui placent, à n’en pas douter, notre bassin comme zone prioritaire.

Voilà, pour le coup d’œil dans le rétroviseur .

 

Le menu de 2020 ne sera pas moins copieux.

Mais avant de l’attaquer, j ’aimerais faire une parenthèse sur la rencontre initiée fin 2019 au CESE Wallonie entre les IBEFE, la ministre de l’emploi wallonne et les représentants des ministres communautaires et régionaux de l’enseignement et de la formation.  Cette rencontre a permis de présenter une série d’actions emblématiques menées par les instances mais elle a surtout permis de souligner le rôle important que devrait tenir notre institution dans la concrétisation de nombreux objectifs contenus dans les DPR et  DPC (exemples).  L’écoute a été attentive, des gages ont été donnés, espérons qu’ils se traduiront prochainement (exemples).

Nous n’allons évidemment pas nous tourner les pouces en attendant ces futures sollicitations. 

Ainsi pour cette année, 2 évènements sont d’ores et déjà programmés. 

-         Le premier autour du public NEETs. Nous organiserons un séminaire où nous aurons l’occasion de croiser les regards des académiques, des acteurs de terrain et du monde politique.  Ce séminaire permettra également de  découvrir les premiers résultats de l’évaluation commandée par le FSE.  Résultats qui devraient sans doute calibrer la prochaine programmation européenne et qui ne manqueront pas d’en intéresser plusieurs d’entre vous. 

-         Le 2ème évènement visera l’organisation d’un salon des outils et innovations pédagogiques, développées pour partie par les secteurs professionnels et à destination des enseignants et des formateurs. Salon déjà organisé en Wallonie picarde et qui a rencontré un certain succès.

2 nouveaux pôles de synergies sont également planifiés pour cette année. Le premier sera consacré aux problèmes de désertion de certaines filières métiers considérées comme prioritaires pour le territoire tant dans l’enseignement et dans la formation professionnelle.  Le problème n’est pas neuf et il est polymorphe. Les causes sont connues et vont parfois variés voire se cumuler pour certains métiers.

Citons pêle-mêle :

-      Le manque de notoriété positive de l’enseignement technique et professionnel ;

-      Les représentations erronées pour certains métiers et les conditions de travail pas idylliques pour d’autres ;

-      Le manque de mixité sociale dans l’enseignement technique et professionnel ;

-      La précarisation financière des stagiaires ;

-      La mobilité ;

-      L’insuffisance de place d’accueil d’urgence des enfants pour entrer en formation

-      Etc., etc,

 

Au vu de l’ampleur et de la complexité de la problématique, nous essaierons de convaincre nos collègues des autres instances de nous rejoindre et surtout nous associerons autant que possible les secteurs professionnels concernés.

Le 2ème pôle portera sur les métiers de l’aide à domicile.  Face aux évolutions démographiques et aux besoins du secteur de renouveler et d’augmenter son offre à domicile, nous tenterons de mettre en place une filière de formation qui amène des personnes avec peu de qualification initiale vers les métiers d’aide familiale voire d’aide soignant.e.

Voilà, quelques-unes de nos perspectives pour cette année. Avant de céder la parole à Aurore et Paul, je voudrais vous remercier de votre présence à cette cérémonie de bon vœux.  Votre présence témoigne  certes de l’intérêt que vous portez à notre structure mais au-delà elle témoigne surtout, de l’intérêt que vous accordez à la concertation, au partenariat bref du mélange en tout genre , ce qui est notre raison d’être.

Merci pour votre attention …

Renaud Bierlaire 

***

Invitation: 

Nous avons le plaisir de vous inviter à nos vœux le 16 janvier 2020 à 11h00

Le Président, le Bureau exécutif et l'ensemble de l'équipe de l’Instance Bassin Hainaut Sud vous remercient pour votre implication dans ses différents projets et a le plaisir de vous inviter à la présentation protocolaire de ses vœux 2020 ainsi qu’à l’apéritif dinatoire qui s’en suivra.

Cette rencontre sera l’occasion de vous présenter ses nouveaux outils de communication.

Profitez du moment présent car chaque instant est unique ! Meilleurs vœux pour cette année nouvelle.

Adresse du jour : La Maison pour Association

80, route de Mons

6030 Marchienne au Pont

Afin de vous recevoir dans les meilleures conditions, pouvez-vous confirmer votre présence pour le 10/01/2020

Secrétariat de l’Instance Bassin EFE Hainaut-Sud

Avenue Général Michel, 1 E – Bte 7

6000 CHARLEROI

 071/15.98.22 (lundi, mardi et vendredi matin)

071/15.98.27 (Marie PINERA GONZALEZ – Assistante d’équipe)

ibefe-hs@forem.be